Saba

LES CHANTS SOUFIS DU PAKISTAN RENCONTRENT LES MÉLODIES DE L’ORIENT

ALHAMBRA (71 sur 268)

« Porté par le vent du désert qui conte un secret, caché tel un trésor au plus profond de notre âme. Parfois dans un oubli cette Terre se dessèche, mais les quelques gouttes de mélodie qui se faufilent en nos cœurs nous rappellent le mirage où chacune de nos veines deviennent un roseau, chaque respiration devient le souffle… Celui de ce désert conteur; Là où la sonorité enivrante du Ney se mêle à la profonde voix, les claquements de mains animent la ferveur rythmique, la finesse du Oud embrasse la magie de l’Harmonium et du Tabla. Un céleste jardin fleuri se dessine à la résonance de ces sonorités traversant les ages et le temps. Le souffle transmit à travers les cœurs par ces mélodies venues d’ailleurs, en cette Terre lointaine et inconnue. C’est l’appel du jardin de notre cœur qui répand en silence un Amour Éternel, celui du recueillement pour ne faire qu’un avec notre âme, le secret dévoilé dans les mélodies unies en la splendeur de SABA. »

Saba est né de la rencontre de deux musiciens orientaux de renom : Shuaïb Mushtaq, chanteur pakistanais, et Iyad Haimour, joueur de ney syrien. Autour de ces personnalités se sont unis divers musiciens.

Célébrant les grands mystiques orientaux, cet ensemble inédit se situe à la confluence de deux grandes traditions soufies. Il offre aussi un espace poétique où le chant passionné du Qawwali, d’Amir Kushrau à Nusrat Fateh Ali Khan, côtoie l’incomparable langage du saint poète Djalâl ad-Dîn Rûmî. Râga indiens et maqâm turco-arabes s’entrelacent en de subtiles volutes mélodiques faisant écho à la danse tourbillonnante des derviches.

Dialogue du chant soliste et choral, véhémence des rythmes tambourinés, nuances délicates du souffle de roseau de la flûte ney en quête de ses racines… Le désir de fusionner sur le plan musical manifeste ici avec force et clarté la volonté d’outrepasser les frontières géographiques, sociales et religieuses. C’est notamment cet esprit d’ouverture et de tolérance, sans entraves, qui caractérise la voie soufie et l’universalité de son message.



Shuaib Mushtaq : Chant, harmonium
Iyad Haimour : Ney, Oud
Abdulrahman Modawar : Chant, percussion
Hubaib Mushtaq : Seconde voix
Behlole Mushtaq : Tabla, Dhaama
Rahim Mushtaq : Choeur, claps
Feroz Mushtaq : Choeur, claps
Hatem Al Jamal : Danse, Sema