Alaa Zouiten : « Talking Oud »

IMG_5121Oud Talker

C’est en 2007 que sa rencontre avec l´un des pionniers de la fusion au Maroc « Mohammed Jbara » est une révélation musicale pour Alaa qui rejoint aussitôt son groupe. Une tournée au Maroc et à l’étranger lui ont permis d’acquérir une nouvelle expérience musicale, de monter sur les scènes les plus prestigieuses du Maroc et d’ailleurs (Festival Gnaoua et musique du monde, festival de Casa music, Festival Timitar d´Agadir, festival sixième continent à Lyon…) ainsi que de côtoyer les musiciens de la nouvelle scène marocaine. L’année est aussi marquée par la décision de l’artiste d’interrompre définitivement ses études médicales pour poursuivre ses études musicales en Allemagne.

A partir de 2009 il obtient un Bachelor of Art à l’université d’Erfurt (Allemagne) en pédagogie musicale et philosophie. Grâce à ses collaborations avec des musiciens de différentes cultures, Alaa s’est intéressé de plus en plus à des styles autres que la musique arabe classique, des genres allant du flamenco au Rock progressif en passant par le Blues, la musique baroque, médiévale et classique, sans oublier  l’étude approfondie des musiques traditionnelles marocaines tel que le «Gharnati», «Gnaoua» ou «Ayta»… Le Jazz, sa grande découverte et Miles Davis qui l’a profondément inspiré, l’a amené à la création d’un style personnel qui puise essentiellement dans la musique marocaine et arabe sur une base jazzique qui s’ouvre à une multitude de possibilités musicales.

Il sort son premier album en 2013: „Hada makan“ avec son groupe „Alaa Zouiten Ensemble“. En 2015 Il gagne une bourse de AFAC (arab fund for arts and culture) pour la production de son second album „Talking Oud“. Alaa, qui porte en lui une obsession musicale continuelle, celle de repousser les limites techniques et esthétiques du Oud, présente dans ce nouvel opus, dans le même esprit que celui de „Hada Makan“, un style oscillant entre musique arabe et andalouse, flamenco ainsi que Jazz et Rock. Un métissage qui ne prétend aucune hiérarchie des styles musicaux, évitant ainsi tout préjugé: A travers ses compositions et arrangements, l’artiste se sert tout simplement des différentes musiques qui lui sont chères et profite ainsi pleinement de la diversité de cet océan musical infini dans le temps et dans l’espace. Il s’agit donc d’un processus de création purement artistique ayant tendance à proposer de nouvelles perspectives musicales et ne visant que la beauté de la musique en soi.

[Alaa Zouiten]

Les formations:


Les Concerts :

• 03/12/2017 [Altaïr] – Théâtre du Calepin – Montélimar (France) •

• 02/12/2017 [Altaïr] – Théâtre du Calepin – Montélimar (France) •

16/07/2017 [Altaïr duo] – Festival d’Alba La Romaine (France)

18/06/02017 [Altaïr duo] – Lyon (France)

17/06/02017 [Altaïr duo] – Vivier (France)

16/06/2017 [Altaïr] – Suze la Rousse (France)

14/06/2017 [Altaïr] – Marseille (France)

04/03/2017 [Altaïr duo] – Dieulefit – Drôme (France)

28/02/2017 [Altaïr] – IMFP de Salon de Provence – Bouches du Rhône (France)

26/02/2017 [Altaïr duo] – Suze-La-Rousse – Drôme (France)

25/02/2017 [Altaïr duo] – Lyon (Concert Privé) – Rhône (France)

[Free for Hands feat. Alaa Zouiten] • 06/12/2016 – Berlin (Allemagne)

[Free for Hands feat. Alaa Zouiten] • 06/12/2016 – Jena (Allemagne)

[Free for Hands feat. Alaa Zouiten] • 05/12/2016 – Cottbus (Allemagne)

[Alaa Zouiten feat. Didier Del Aguila] Visa For Music – 17/11/2016 – Rabat (Maroc) 

[Free for Hands feat. Alaa Zouiten] – 15/10/2016 – Orient Okzident Festival – Berlin (Allemagne)


“Andalus Princess” Live Session #duo

Flamenco Arabe #duo

“Hada Makan” Studio Session avec Didier Del Aguila #duo

Alaa Zouiten and Free For Hands #quintet #quartet

Recital Oud #solo


Talk @ TEDxMarrakech 2016