Vincent Segal, Derya Türkan & Savaş Özkök

03112018-IMG_7278-2

Maître dans l’art de la rencontre musicale, Vincent Ségal nous emmène en Anatolie. Le violoncelliste partage ici ces instants inexplicables de création soudaine, de spontanéité virtuose. Ainsi fait-il appel à la finesse du kemençe de Derya Türkan, laissant résonner ses cordes dans une poésie langoureuse aux côtés du kanun grandiose et fougueux de Savaş Özkök dont la voix forte et sensible conte les plus beaux poèmes d’orient.

Bien que tous trois soient des virtuoses chevronnés, une telle rencontre demeure un véritable défi qu’aucun d’entre eux ne saurait sous-estimer. Mais qu’importent les règles, les langues, les postures et formules musicales, leurs talents d’improvisateurs se mêleront pour braver les flots et méandres de cultures centenaires dont les frontières s’effaceront dans une alchimie savante.

Les répertoires se croiseront, entre chants mystiques soufis ou alévis et leurs propres compositions revisitées pour l’occasion. La promesse de cordes libres venues d’un rêve que vous n’avez pas encore fait.

“Indirim Yarın Bahçesine” – composition Derya Türkan

Vincent Segal – violoncelle

Avec son violoncelle acoustique ou électrique, Vincent Segal est à l’aise sur tous les terrains. Du rap au classique en passant par le pop rock ou les musiques d’outre mers et frontières, Vincent Ségal ne semble pas donner de limites aux échanges musicaux possibles, que ce soit en arrangement, réalisation ou live (Oxmo Puccino, Sting, Georges Moustaki, Matthieu Chedid, Piers Faccini, Ballaké Sissoko, DJ Medhi…). Ses participations à divers projets comptent neuf Victoires de la musique, une Victoire du jazz, trois grands prix de l’Académie Charles-Cros, un César, deux Étoiles d’or et un Golden Globe.

04112018-IMG_7298-2

Derya Türkan – kemençe

Né à Istanbul en 1973, Derya Türkan s’est très vite fait reconnaître comme un grand musicien et maître du kemençe turc lui valant ses invitations auprès des plus prestigieux ensembles institutionnels de Turquie. Il a depuis collaboré avec de nombreux artistes orientaux et occidentaux prouvant son aisance dans la rencontre interculturelle à l’instar de Vincent Ségal puisqu’il a partagé la scène avec Renaud Garcia-Fons, Socrates Sinepoulos, Jordi Savall, Alim Kasimov ou encore Kayhan Kalhor.

“Pirlere Niyaz Ederiz” – chant Alévi par Savaş Özkök a capella

Savaş Özkök – kanun

Né en 1980 dans le Sud-Est de la Turquie, ce prodige du kanun se révèle très tôt capable d’exécuter par cœur des Âyin-i Serif (la forme la plus longue de la musique classique et mystique turque) en plusieurs modes. Dès l’âge de 18 ans, il s’attache à faire découvrir des œuvres parfois méconnues du répertoire traditionnel turc d’inspiration savante ou des compositeurs du XXème siècle issus des minorités non musulmanes. En 2009 il se voit décerné le Prix Ziryab des virtuoses par le Comité National de la musique du Maroc.

“Dilek” composition par Derya Türkan