Rachmaninov Anatolian Project

IMG_2113-copieL’oriental Rachmaninov

Enfant prodige du piano, Güldiyar Tanrıdağlı intègre très tôt le Conservatoire de l’Université Mimar Sinan. Pendant ses années d’école, elle donne plusieurs concerts en solo et petites formations ou avec orchestre. Elle remporte plusieurs prix internationaux tout en poursuivant sa carrière de ballet débutée à ses quatre ans. Elle étudie la danse et la chorégraphie avec des professeurs de l’Académie de Danse de Pékin ainsi que du Ballet Kirov puis collabore avec Gülnara Saitova et Kahraman Nasirov pour le Ballet National d’Etat du Kazakhstan et d’Azerbaïdjan.

En 2007 elle entre dans la classe “virtuoso” de Rolf Plagge à la Mozarteum University de Salzbourg. Elle gagne durant sa première année une audition internationale lui permettant de donner des concerts et de recevoir un master class privé du renommé Philippe Entremont. Elle poursuit son cursus en suivant les cours et master class de professeurs et pianistes d’exception puis devient professeur de dance et ballet à la Sead Dance Academy (Salzbourg). Après obtention de son Master, elle rentre à Istanbul pour se consacrer à un projet musical plus personnel.

La jeune pianiste décide de porter son héritage culturel sous une forme bien particulière. En effet son premier album édité par le prestigieux Label KALAN Music propose une subtile étude des styles occidentaux et orientaux.

Elle explique le choix de Rachmaninov dont le répertoire est très large comme ceci: “Rachmaninov était en réalité d’origine Tatar et pas Russe comme la plupart des gens l’imaginent. Je suis descendante du peuple Uyghur et je ressens parfaitement cette culture Tatar dans les racines de ses premières compositions.”

Güldiyar Tanrıdağlı a pris soin de choisir les pièces les plus marquées par ces influences orientales. Ces compositions ont été arrangées pour les instruments Anatoliens conservant leur état d’origine. La moitié de l’album est joué au piano tandis que l’autre l’est en trio. Les sonorités s’y mêlent dans une poésie fascinante et saisissante dont la force sensible s’exprime à travers ce retour aux sources d’un des compositeurs majeurs du XXème siècle jusqu’alors inexplorées sous cet angle.

  • Ertan Tekin jouant les anciennes flûtes à double anches
  • Cenk Erdoğan à la guitare fretless et yaylı tanbur

 

Le clip du morceau d’ouverture de l’album :

La Playlist Youtube de l’album :