Les Grands Maîtres Soufis d’Istanbul

Ans16102010-09p

L’Ensemble se compose d’instruments traditionnellement utilisés dans les groupes de musique classique turque et dans les couvents soufis (tekke): ney (flûte oblique en roseau), tanbur (luth à manche long), kementché, rebab (vièles), kanun (cithare), kudûm, bendir, dâire (percussions). Le choeur est composé de vocalistes ayant mémorisé le Coran par cœur et suivi l’enseignement des plus grands maîtres de la musique classique turque. Tous s’efforcent de perpétuer la tradition du style ottoman dans la musique classique et religieuse, telle qu’elle leur a été transmise par ses plus grands représentants et par les précieux enregistrements d’archives. L’ensemble interprète donc, dans le plus grand respect des traditions ancestrales, les formes musicales liées à la pratique des mosquées (cantillation coranique, différents appels des muezzins et prières – azân, salâ, temdjid, chants du mawlid), ainsi qu’un riche répertoire issu des couvents soufis (de ses formes les plus répandues – tevshih, ilâhi, qasîda, à ses joyaux les plus rares en passe de sombrer dans l’oubli).

Lors de ces concerts, les maîtres Istanbuliotes présentent des trésors du monde spirituel émanant du génie de grands penseurs et de grands artistes: de Mevlânâ Djalal ud-Dîn Rûmî à Yunus Emre, de Hadji Bektash Velî aux grands noms du mysticisme du vingtième siècle, de Dede Efendi à Sa’deddin Kaynak… Interprétant les œuvres de la grande tradition des mosquées et des couvents soufis, parfois accompagnées de nouvelles compositions, le groupe enrichit aussi son répertoire d’œuvres de poètes et d’artistes arabes ou persans, précieuses références artistiques communes à la civilisation islamique.